Inscriptions tout au long de l'année
Cours pour les Débutants, les Confirmés, les Professionnels
en Collectif ou en Individuel
Des Enfants aux Retraités
cours chaque semaine, tous les 15 jours ou suivant vos possibilités
Paiement à la séance ou par forfait
cours également pendant les vacances


vendredi 22 octobre 2010

Guy Lelong, Révolutions sonores, de Mallarmé à la musique spectrale


Guy Lelong
Révolutions sonores
de Mallarmé à la musique spectrale

Editions mf
2010












Présentation de l'éditeur
En incitant l'écrivain à ne plus se plier à un sens préalable pour se laisser guider par les caractéristiques mêmes du langage, Mallarmé a retourné la littérature. Ce retour nement est ici expliqué à partir d'une analyse de la Prose pour des Esseintes, dont toutes les énigmes sont pour la première fois levées.
Courant artistique majeur de ces dernières décennies, la musique spectrale a accompli un renversement analogue en cessant de développer la musique à partir de motifs thématiques, pour plutôt la générer à partir de la physique même des sons. Principa lement expliquée ici à partir des Espaces acoustiques de Gérard Grisey, cette révolu tion conceptuelle a conduit les protagonistes de ce courant à élargir le champ musical à l'ensemble du champ sonore dont il n'appréhendait jusque-là que des parties.
En incitant l'artiste à déduire ses travaux des contextes où ils prennent place, la notion d'in situ, telle qu'elle a été conceptualisée par Daniel Buren, a inversé la relation que les oeuvres d'art entretiennent avec leurs lieux de présentation. Ce renversement est ici importé au domaine sonore afin de répertorier les différentes modalités de la musique in situ.
Ainsi, ces trois conceptions de l'art, ayant respectivement cédé l'initiative aux mots, aux sons et au site, apparaissentelles relever d'un même retournement de la pensée dont cet essai s'attache à montrer les transformations qu'il induit sur le champ artistique. Les oeuvres déduites des propriétés de leur médium ou de leur contexte tendent en effet à redistribuer les représentations de la " réalité " auxquelles elles se réfèrent, et à déplacer la distinction habituellement reçue entre auteur et destinataire.
L'étude de ces trois renversements permet ensuite à l'auteur d'exposer un nouveau modèle d'intégration du texte à la musique, qui pourrait être exploité par d'autres que lui. Ce modèle, qu'il a notamment expérimenté lors de ses collaborations avec le compositeur Marc-André Dalbavie, consiste moins à mettre le texte en musique qu'à le déduire de sa destination musicale. Les différents champs abordés au cours de cet ouvrage s'articulent donc suivant une progression qui, construisant d'abord un parallèle entre texte, musique et contexte, les fait finalement se rencontrer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire