Inscriptions tout au long de l'année
Cours pour les Débutants, les Confirmés, les Professionnels
en Collectif ou en Individuel
Des Enfants aux Retraités
cours chaque semaine, tous les 15 jours ou suivant vos possibilités
Paiement à la séance ou par forfait
cours également pendant les vacances


jeudi 27 novembre 2014

Matthieu Saladin , Esthétique de l’improvisation libre: Expérimentation musicale et politique

Matthieu Saladin
Esthétique de l’improvisation libre
Expérimentation musicale et politique
Ohcetecho
Presses du réel
2014

Présentation de l'éditeur
À travers l'étude des trois ensembles AMM, Spontaneous Music Ensemble et Musica Elettronica Viva, ce livre analyse l'esthétique de l'improvisation libre au tournant des années 1960-1970 en Europe, période d'émergence de cette pratique au sein des musiques expérimentales. Les problématiques essentielles qui structurent le processus de création de l'improvisation libre y sont tour à tour abordées : les rapports à la liberté et aux règles, à la mémoire et aux habitudes, l'in situ, la création collective ou encore l'expérimentation musicale. Cet essai se concentre également sur la relation qui unit l'émergence de cette pratique et son contexte sociohistorique afin de considérer ce que l'on pourrait appeler la « politique » de l'improvisation, caractérisée par l'a priori démocratique qui la sous-tend et l'émancipation musicale à laquelle elle prétend conduire les musiciens qui s'y engagent. Il apparaît alors que l'expérimentation à l'œuvre dans la pratique de l'improvisation libre ne saurait être réduite à la seule recherche musicale abstraite, détachée des contingences du monde, mais qu'elle se doit d'être envisagée comme double, répondant d'une dualité constitutive : à la fois expérimentation musicale et expérimentation politique.
Membre du comité de rédaction de la revue de recherche Volume ! (éditions Seteun) et directeur de rédaction de la revue Tacet, Matthieu Saladin est spécialiste des musiques expérimentales. Il enseigne la philosophie de l'art à la Haute Ecole des Arts du Rhin et participe à l'équipe de recherche Musique et Arts Sonores, Institut ACTE (Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne/CNRS).
Sa pratique artistique se présente sous différentes formes, de l'installation, sonore ou non, à la publication, en passant par la conception de logiciels, la performance, la vidéo et la conférence. Elle relève d'une approche conceptuelle, réfléchissant sur l'histoire des formes, des processus de création et des constructions sociales, ainsi que sur les rapports entre art et société du point de vue économique et politique. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire