Cours pour les Débutants, les Confirmés, les Professionnels
en Collectif ou en Individuel
Des Enfants aux Retraités
cours chaque semaine, tous les 15 jours ou suivant vos possibilités
cours également pendant les vacances
Inscriptions tout au long de l'année

mercredi 27 avril 2011

écouter: Samuel Beckett (1906-1989), littérature et musique

écouter: Samuel Beckett (1906-1989), littérature et musique
Je l'entends comme je l'aime
par François Noudelmann
24.04.2011

Samuel Beckett portait une attention extrême au son dans ses œuvres théâtrales et filmiques. Son oreille était exercée à l'écoute musicale: mélomane et pianiste amateur, il aimait particulièrement Beethoven et Schubert. Mais dans ses pièces il retraite le répertoire romantique: il en épuise l'expression et l'intègre dans des structures répétitives. À la manière d'un compositeur de musique contemporaine, Beckett déjoue les harmonies réglées entre voix, sons, durées et rythmes. Toutefois il n'en reste pas à la destruction avant-gardiste et il recompose des sonorités à partir des échos, et de ce qu'il appelle le moindre. Par des usages inventifs du magnétophone et de la caméra, il repense a minima l'émission et l'enregistrement et disloque les rapports entre sujets et instruments. Beckett invite à tendre l'oreille vers le murmure, le souffle et la résonance.

Avec Tom Bishop, professeur à l'université à New York University et Pascal Dusapin, compositeur

Pascal Dusapin et Tom Bishop M. Chassort © Radio France

Vous pourrez entendre au cours de l'émission :

- Largo assai ed espressivo extrait du trio in D "Ghost" op 70 n°1 de Ludwig Van Beethoven, interprété par Daniel Barenboïm (piano), Pinchas Zukerman (violon) et Jacqueline du Pré (violoncelle)
- Der Wanderer, lied de Franz Schubert, interprété par Dietrich Fischer-Dieskau (Baryton) et Alfred Brendel (piano)
- Wanderer fantasy (2ème mouvement) de Franz Schubert, interprété par Sviatoslav Richter et le Munich Bavarian State Orchestra sous la direction de Carlos Kleiber
- Extrait de Cascando, pièce radiophonique de Samuel Beckett

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire